.

Dialogue politique : Des partis politiques boycottent Simone Gbagbo

Dialogue politique : Des partis politiques boycottent Simone Gbagbo
Publié le: 3 février 2022
Simone à été boycottée

L'ex-première dame, Simone Ehivet Gbagbo a essuyé une douche froide venant des petits partis politiques qu'elle a sollicités pour le dialogue politique. Fin janvier dernier, elle a adressé une invitation à quelques partis politiques, non membres du PPA-CI, le nouveau parti de l'ancien président, Laurent Gbagbo. Il s'agit notamment de la branche du Parti ivoirien des travailleurs que dirige Aka Ahizi, de l'Union pour la République et la démocratie (URD) de Danielle Boni Claverie, Liberté et démocratie pour la République (L'idée) de Mamadou Koulibaly, le Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (Cojep) de Charles Blé Goudé. A l'ordre du jour, la participation de ces partis au dialogue politique, vu qu'ils n'y sont pas invités. Après l'exposé de Simone Gbagbo, les discussions se sont engagées, sans qu'il y ait une position commune. Une autre réunion est programmée pendant laquelle les partis produiront une déclaration commune. Sauf que cette réunion n'aura plus lieu, les partis ayant décidé de ne pas s'associer à une déclaration qui remettrait en cause le dialogue politique. Ils l'ont fait savoir, via leurs émissaires. Du coup, la réunion a été annulée, au grand dam de Simone Gbagbo, qui espérait rebondir à travers le dialogue politique. Pour cacher son humiliation, elle s'est rabattue sur le Cojep dont les femmes ont été reçue à sa résidence. 

Aissata KONATÉ