.

Législatives : La gendarmerie débarque au QG d'Ibrahim Konaté à Port-Bouët

Législatives : La gendarmerie débarque au QG d'Ibrahim Konaté à Port-Bouët
Publié le: 6 mars 2021
Konate Ibrahim a vu son QG attaqué

Aux environs de 11h ce samedi 6 mars 2021 à Port-Bouët, l'escadron de la gendarmerie du camp commando de Koumassi a débarqué au QG de campagne du candidat Ibrahim Konaté, suppléant du ministre Siandou Fofana. On n'en sais pas plus sur les raisons d'une telle descente, pendant laquelle des militants du Rhdp auraient été blessés. Une dizaine de jeunes du Rhdp seraient arrêtés et détenus au sein du camp. Le QG, fermé momentanément, a finalement rouvert 1h plus tard. Les jeunes du Rhdp sont donc sur le pied de guerre et dénoncent un "harcèlement" du camp commando de Koumassi. "À chaque élection dans notre commune, les gendarmes de ce camp nous attaquent. Nous pensons manifestement à une collusion entre les éléments de ce camp et des leaders de l'opposition. Aux élections municipales dernières, plusieurs de nos jeunes ont été tabassés et torturés dans ce camp. Trop c'est trop ! Nous n'allons pas continuer à subir les assauts des éléments de ce camp. Nous demandons au commandant supérieur de la gendarmerie, le Général Apallo, qui fait un travail formidable, d'ouvrir les yeux sur les agissements des éléments de ce camp", a déclaré un responsable du Rhdp de Port-Bouët.

"Siandou Fofana alerté" 

 

Ibrahim Konaté, arrivé immédiatement sur les lieux a tenté de calmer les jeunes de son parti. Le ministre Siandou Fofana, alerté, essaie de faire libérer les jeunes. À Port-Bouët, la tension est perceptible. Le Rhdp soupçonne le maire de la commune, candidat, de vouloir frauder. "La frilosité gagne le camp du maire. Les résultats de la présidentielle, qui ont démontré la popularité du Rhdp dans la commune, l'effraie. Depuis hier (vendredi 5 mars, ndlr), le maire multiplie les réunion pour préparer un plan B en cas de défaite", soutient un autre responsable du Rhdp. Les partisans du maire bottent en touche et démentent "ces allégations". "Quel intérêt pour le maire de tricher ? Il a déjà battu Siandou et compte rééditer la victoire. C'est le Rhdp qui se prépare à frauder", soutient un proche du Dr Emmou Sylvestre, maire de Port-Bouët. En tout cas, le feu couve dans cette commune et il appartient aux autorités de prendre les mesures nécessaires pour le bon déroulement du scrutin.

Yves TAPE