.

CI : Des interrogations sur la présence des militants en cagoule au QG de Gbagbo

CI : Des interrogations sur la présence des militants en cagoule au QG de Gbagbo
Publié le: 18 juin 2021
Ces jeunes portaient des cagoules à l'accueil de Gbagbo

Au Quartier général (QG) de l'ancien président, Laurent Gbagbo, l'on notait, jeudi 17 juin 2021, la présence de militants en cagoule. Tout de noir vêtus, ces militants arboraient des cagoules. Curieuse présence tout de même. Qui sont-ils ? Quel est leur rôle ? À quelle mission sont-ils affectés ? Autant de questions que se posent encore d'autres militants du Front populaire ivoirien (Fpi) et des observateurs de la scène. Est-ce le retour des miliciens, ces civils que le Fpi armait quand il était au pouvoir pour soit disant défendre la patrie ?

Dans les états majors politiques, il y a généralement une organisation qui s'occupe de la sécurité. Généralement, les personnes qui jouent ce rôle ont des tee-shirts sur lesquels c'est visiblement mentionné "sécurité". Elles sont formées pour filtrer les accès à une manifestation politique, encadrer et informer les militants pour éviter les débordements. Elles ne portent pas de cagoule parce que leur activité est encadrée. Le spectacle de ces personnes en cagoule est donc une interpellation. D'ailleurs, plusieurs membres de cette brigade ont été interpellés par les forces de sécurité pour des enquêtes. En tout état de cause, le Fpi doit s'inscrire dans une dynamique de paix, en respectant les lois de la République. Seules sont autorisées à porter des cagoules, les unités spéciales de l'armée. Les civils qui en portent se mettent en porte à faux avec la loi.

Jean-Baptiste ASSI